Ce site Web utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site Web, vous acceptez que nous utilisions des cookies comme décrit dans notre politique de confidentialité.

Sommaires exécutifs 20 janv. 2022

Le bien-être mondial : subordonné à des délais?

Dans une lettre ouverte parue dans le journal Le Devoir, notre avocat-conseil Jean Piette déplore l’étonnante lenteur de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans le processus de négociation d’une convention internationale sur les pandémies.

L’assemblée mondiale de la santé (AMS) a, le 1er décembre 2021, décidé de créer un organe intergouvernemental qui a comme objectif de mener la rédaction et la négociation d’un instrument international sur les pandémies. Malgré l’ampleur et l’intérêt de cette décision, le calendrier de travail échelonné de mars 2022 à mai 2024 ne semble pas prendre en compte l’urgence de la situation épidémiologique.

Jean Piette propose une astucieuse démarche qui permettrait d’abréger l’échéancier initial et de conclure les travaux avant la fin de l’année 2022. Il affirme qu’une telle mobilisation est tout à fait possible, mais qu’elle devra découler de la volonté des États membres de l’OMS, notamment, du Canada.

Consulter l’article du journal Le Devoir

Lire l'article
Restez à l’affût!

Inscrivez-vous à nos communications et bénéficiez de notre connaissance du marché pour déceler de nouvelles occasions d’affaires, vous renseigner sur les meilleures pratiques innovantes et recevoir les plus récents développements. Découvrez en primeur notre intelligence d’affaires et nos événements.

Inscrivez-vous