Filtrer le contenu par :

Les smart contracts pour automatiser les transactions

23 mars 2018

Par Dawei Ding, avocat

La blockchain permet aujourd’hui aux entreprises et aux organisations de sécuriser des données, de lever des fonds, de créer de la valeur et de gérer leur infrastructure de manière radicalement nouvelle, sans l’intervention nécessaire des tiers de confiance. Le réseau décentralisé de la blockchain peut également servir à authentifier tous types de documents et transactions juridiques. Pour le milieu des affaires, une des applications de la blockchain dont on entend le plus souvent parler est le contrat intelligent ou smart contract, qui changera assurément la donne en matière de transactions de tout type.

Ni un contrat, ni intelligent

Un contrat intelligent est un protocole ou programme informatique enregistré à l’intérieur d’une blockchain qui exécute de manière automatique les termes d’un engagement lorsque les conditions en sont réunies. Le terme n’a rien à voir avec le contrat au sens du droit civil ou de la common law, soit une entente dont la formation dépend uniquement de la rencontre de volonté entre deux ou plusieurs parties qui s’engagent à faire ou à ne pas faire quelque chose.

Un exemple d’application : le financement participatif (crowdfunding)

Vous êtes peut-être déjà familier avec Kickstarter, une compagnie qui permet à toute personne de financer des projets encore au stade d’idée. C’est une des occurrences en matière de crowdfunding ou de financement participatif. Les entrepreneurs peuvent se rendre sur la plateforme de Kickstarter, créer un projet, établir un objectif de financement et commencer à recevoir du financement de la part des supporteurs qui croient en l’idée du projet. Kickstarter est essentiellement une tierce partie qui agit comme intermédiaire entre les entrepreneurs et les supporteurs.

Si un projet atteint son objectif de financement, l’entrepreneur s’attend à ce que Kickstarter lui remette les fonds obtenus. Parallèlement, les supporteurs veulent que leur capital devienne accessible à l’entrepreneur si l’objectif du financement est atteint ou recevoir un remboursement dans le cas contraire. Ceci signifie que les entrepreneurs et les supporteurs doivent faire confiance à Kickstarter pour gérer leur capital conformément à cette entente. Les transactions effectuées avec la blockchain proposent un nouveau paradigme.

Remplacer les tiers de confiance

Avec la blockchain, il est possible de mettre en place un système similaire sans la nécessité d’une tierce partie. En fait, nous pouvons programmer un contrat intelligent afin qu’il détienne tous les fonds reçus jusqu’à ce qu’un objectif soit atteint. Au lieu d’utiliser la plateforme d’un tiers, les supporteurs du projet peuvent transférer leur capital directement dans le contrat intelligent. Si le projet est pleinement financé, le contrat transfère automatiquement les fonds au créateur du projet. Dans le cas inverse, le contrat rembourse tous les fonds aux supporteurs. Il s’agit d’un exemple simple qui illustre toute l’étendue de la capacité des contrats intelligents. Ces contrats peuvent virtuellement appliquer toutes les occurrences possibles sans l’intervention de tiers.

Pourquoi faire confiance aux contrats intelligents?

Étant donné que les contrats intelligents sont enregistrés dans une blockchain, ceux-ci héritent certaines propriétés intéressantes : ils sont immuables et distribués. Être immuable signifie qu’un contrat intelligent ne peut jamais être modifié une fois qu’il est déployé sur la blockchain. Ainsi, aucune partie ne peut influencer l’exécution du contrat ou modifier les codes du contrat dans le dos de son cocontractant. Être distribué signifie que tout ce qui y est relié, notamment le protocole, les transactions et les fonds, est encrypté dans un registre partagé par toutes les personnes qui font partie du réseau. En d’autres termes, l’exécution du contrat est validée par tout le monde. Grâce à cette propriété, aucune personne n’a accès aux fonds ni aux informations confidentielles et ceux-ci sont entièrement sécurisés en tout temps.

Un individu ne pourrait donc pas forcer le contrat à libérer les fonds (en déclarant par exemple que l’objectif de financement est atteint avant qu’il le soit réellement), car les autres détecteront cette tentative et l’identifieront immédiatement comme étant invalide. De ce fait, un contrat intelligent est presque incorruptible en ce sens qu’il faudra corrompre la majorité du réseau simultanément pour altérer son exécution, situation qui est difficilement concevable en pratique.

Des applications prometteuses

Au-delà du financement participatif, les possibilités d’application des contrats intelligents sont illimitées. Les compagnies d’assurance peuvent les utiliser pour traiter certaines demandes d’indemnisation, les entreprises postales pour instaurer le paiement à la livraison, les banques pour accorder des prêts ou offrir des modes de paiement automatique et ainsi de suite.

À l’heure actuelle, il existe une multitude de blockchains qui permettent l’utilisation des contrats intelligents. La plus importante parmi celles-ci est Ethereum, une blockchain spécifiquement créée et conçue pour cette fin. Les contrats intelligents peuvent être programmés dans un langage particulier appelé Solidity. Ce langage de programmation a été créé pour Ethereum et utilise une syntaxe similaire à celui de JavaScript. Il est intéressant de noter que la blockchain de Bitcoin permet également l’implantation de contrats intelligents, mais la flexibilité offerte aux contrats est largement inférieure à celle d’Ethereum.

Pour toute question sur l’utilisation des contrats intelligents dans votre domaine d’activités, contactez notre équipe spécialisée en blockchain qui pourra vous aiguiller sur les tendances du marché et sur la meilleure option pour votre entreprise.