La croissance de BCF reconnue dans Les Grands du Droit

2 juin 2017

Le cabinet pointe au 5e rang de ce prestigieux classement

Créé il y a à peine 22 ans, BCF est le plus jeune cabinet à être présent sur la liste de 10 plus grands cabinets du Québec. Au cours des 5 dernières années, aucun autre cabinet du top 10 n’atteint une plus grande progression de son personnel que les 26,3% que notre firme atteint.

Avec ses 394 employés (au 31 décembre 2016), BCF a connu une progression de 3,7% en rapport à l’année précédente et conserve le 5e rang des plus grands cabinets au Québec comme en témoigne le classement des Grands du Droit 2017 du journal Les Affaires.

Pour voir le classement, cliquez ici. Le cahier les Grands du droit 2017 présente également de nombreux articles sur les sujets importants dans l’industrie juridique, tels que les services offerts aux startups ainsi que l’utilisation des technologies.

Voici la section réservée à la performance de BCF dans un des articles du cahier.

BCF Avocats d'affaires : en croissance

Le cabinet, qui est en 5e position au classement et qui a augmenté ses effectifs de 3,7 % l'année dernière, «connaît une croissance accélérée», affirme Mario Charpentier, associé directeur de BCF Avocats d'affaires. La firme, qui compte des bureaux à Montréal, à Québec et à Sept-Îles, a recruté huit associés ces 18 derniers mois, dont quatre âgés d'une trentaine d'années. Si certains viennent d'autres grands cabinets avec des expertises en droit bancaire ou immobilier, d'autres ont eu des promotions à l'interne, comme Julien Lacheré, expert en propriété intellectuelle.

La firme, qui a entamé une réflexion pour les 15 prochaines années, «se développe sur deux piliers, explique Mario Charpentier : l'innovation et l'entrepreneuriat». Tandis que ses clients sont principalement des entreprises de taille moyenne, BCF Avocats d'affaires a des équipes dans 22 champs de compétences dont les «locomotives» sont les fusions-acquisitions, le financement d'entreprise, la fiscalité nationale et internationale, la propriété intellectuelle et le litige commercial.

En 2016, le cabinet, né en 1995, a créé un service de mobilité globale des employés. Alors qu'il proposait déjà des services d'immigration d'affaires, il a décidé d'élargir son offre en incluant «tous les services, de la stratégie d'immigration à la relocalisation, en réponse aux demandes de nos clients d'avoir des services intégrés en la matière et devant les besoins croissants des entreprises qui font des affaires à l'international ou qui cherchent à attirer des talents d'autres pays», précise BCF.

Pour lire tout le dossier, cliquez ici.